COMMENT ON FAIT UN ROMAN de DE UNAMUNO MIGUEL

Pas d'image disponible pour cet article

COMMENT ON FAIT UN ROMAN

DE UNAMUNO MIGUEL
Editeur : FONDEURS BRIQUE
Date de parution : /03/2008
Format : 205x135

[ean : 9782916749051]

En stock

Retrait immédiat en librairie

En stock

Retrait immédiat en librairie

12.20 €

Commentaires et avis

Pas encore d'avis pour ce produit.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour pouvoir laisser un commentaire. Se connecter




Miguel de Unamuno (1864-1936) a développé une oeuvre protéiforme (philosophie, fiction,poésie, théâtre, linguistique…) en résonance avec la situation politique espagnole au tournantdu xxe siècle. Il fait partie avec Angel Ganivet, Ramòn del Valle-Inclàn ou Antonio Machadode la génération de 98. Destitué en 1924 de sa charge de recteur de l’université deSalamanque par la dictature de Primo de Rivera, il fut condamné à un exil qui le mènera deFuerteventura (Îles Canaries) à Paris (où il fera la connaissance de Jean Cassou) et Hendaye.Durant cette errance, hors de son Espagne chérie, il rédigera quelques-uns de ses textesmajeurs (début de l’écriture de son journal poétique, Cancionero à partir de 1922 ; Du sentiment tragique de la vie et L ’Agonie du christianisme , les deux en 1924). À la chute du dictateur, Unamuno retrouve son poste de recteur et est élu député. Farouchement anti-franquiste,il est assigné à résidence ( Il est des moments où se taire, c’est mentir. Vous vaincrez(…) mais ne convaincrez pas. Discours du 12 octobre 1936 où il refuse son soutien aux phalangistes, s’attirant la célèbre réplique du général Millán-Astray : À bas l’intelligence ! )avant de s’éteindre le 31 décembre 1936.Notre édition est basée sur des textes parus sous le titre Avant et après la révolution (ÉditionsRieder, Paris, 1935). Outre le texte central qui donne son titre à notre recueil, nous avonsrepris trois textes, Somnia dei per Hispanos , Fascisme commençant ? et Le Sentiment catastrophique qui complètent la vision de cette période. Nous tenons à souligner l’apport essentiel du traducteur, Jean Cassou, dans l’élaboration de ce volume. Il dresse en préambule un Portrait d’Unamuno , auquel celui-ci répond ensuite. Les deux écrivains se sont connus à Paris,pendant l’exil d’Unamuno et alors que Jean Cassou était chroniqueur des Lettres espagnoles au Mercure de France. Membre du Comité de vigilance des intellectuels antifascistes puis ducabinet de Jean Zay, ministre de l’Éducation et des Beaux-Arts sous le Front populaire, JeanCassou a ensuite été un résistant actif. De 1945 à 1965, il occupera le poste de conservateurau musée d’Art moderne de Paris. Il mènera parallèlement une oeuvre d’écrivain.Les liens unisant Unamuno et Cassou établiront un véritable dialogue entre l’écrivain basqueen exil et son traducteur. Rédigé de 1925 à 1927, entre Hendaye et Paris, Comment on faitun roman n’est pas un manuel de littérature, sinon le journal poético-philosophiqued’Unamuno. S’attachant à scruter l’âme espagnole par-delà les Pyrénées, Unamuno réfléchitégalement à la création littéraire et au perpétuel inachèvement des êtres de fiction. CommeCalderon, Unamuno considère que la vie est un songe et qu’il faut vivre en éveil et non dansle rêve de la vie . Lecteur, si ta vie n’est pas un roman, une fiction divine, un rêve d’éternité alors laisse cespages, ne me lis pas plus avant. Car je te serai indigeste, et il te faudra me vomir sans profitni pour toi ni pour moi.
Nous n'avons pas encore d'avis sur cet article, mais n'hésitez pas à nous en parler !
ECRITS SUR LES TAUREAUX DE UNAMUNO MIGUEL FONDEURS BRIQUE
ECRITS SUR LES TAUREAUX