Les Coups de Cœur

Nous conseillons et défendons passionnément les livres de cette rubrique !

Nous partageons nos coups de coeur avec vous : romans, documents, bandes dessinées ou livres pour les enfants . 

favorite LA VRAIE VIE

DIEUDONNE, ADELINE

...

favorite LAISSEZ-MOI

SAUVAGEOT, MARCELLE

favorite LAVINIA NED

Le Guin Ursula K.

Lavinia est la fille du roi des Latins, Latinus. Sans autre épaisseur ou presque que celle de son nom sur le papier, dans le poème épique de Virgile, l’Eneide. Elle devient l’épouse du héros, Enée, à son arrivée en Italie. Ursula Le Guin a décidé d’aller plus loin, de mêler modestement ses mots à ceux du poète latin, de donner la parole à Lavinia. Elle explore la vie et les questionnements de la jeune femme, le monde latin et étrusque d’avant la fondation de Rome, avec une grande sobriété et toujours sur les traces de l’épopée.

Sylvain

Hubert Prolongeau, dans Télérama, écrit avec justesse:

« Chez le Latin Virgile, elle n’était rien ou presque ; chez Ursula Le Guin, elle est tout. Grande prêtresse américaine de la fantasy, l’auteur de Terremer s’empare de la femme d’Enée, Lavinia, à peine évoquée dans L’Enéide, pour en faire l’héroïne féministe d’une passionnante évocation du Latium antique. Fille du roi Latinus, Lavinia refuse le parti qui lui est promis car un oracle lui a prédit qu’elle épouserait un étranger. Elle sait qu’ainsi elle provoquera la guerre mais ira jusqu’au bout…

On retrouve ici les thèmes qui depuis cinquante ans parcourent l’œuvre d’Ursula Le Guin : place de la femme, réflexions sur la foi et la guerre, croyance dans le pouvoir des mots. A la première personne, son roman conte l’éveil à la vie d’une jeune femme. Et s’enrichit d’une réflexion sous-jacente sur l’écriture, qui jamais pourtant ne vient altérer le charme du ­récit. »

Le 04/06/2011 – Mise à  jour le 18/09/2013 à  17h42 Hubert Prolongeau – Telerama n° 3203

favorite VICTUS

Sánchez Pinol Albert

favorite BUVARD

Kerninon Julia

favorite LES INSULAIRES

Priest Christopher

Auteur de nombreux romans de science fiction (Le monde inverti publié en 1974,  Le Prestige, La Séparation Grand Prix de l’Imaginaire 2006, L’Archipel du rêve), Christopher PRIEST est un écrivain anglais habile à construire des récits complexes et à jouer avec le réel et les mondes virtuels.

Les Insulaires se présente comme un recueil de nouvelles de longueurs inégales. En réalité, le livre s’apparente plutôt à un étrange guide touristique dont les nouvelles en seraient les articles. C. PRIEST a inventé un monde proche du nôtre par bien des aspects, monde constitué d’îles et d’îlots qu’un phénomène inexpliqué empêche de cartographier aisément.

Nous nous promenons donc de chapitre en chapitre, qui sont autant de lieux, autant de personnages, et autant de narrations (récit journalistique, lettre, compte-rendu scientifique, rapport, oeuvre littéraire, analyse géographique, économique, sociologique ou géopolitique …). Et l’auteur de tisser des liens, d’introduire des personnages récurrents, des intrigues qui courent dans l’espace et dans le temps. Il établit sa cartographie des terres et des mers. Il cartographie nos conflits, nos passions et nos quêtes. SD

favorite SOUS LA TERRE

Collins Courtney

Imaginez un western avec des kangourous … Le récit se déroule dans les années 1920 en Australie, mais tous les ingrédients sont là: des voleurs de chevaux, un mari violent, une fugitive, un cheval dévoué et une nature omniprésente. Une enquête, des rencontres et des cachettes rythment la cavale d’une « Calamity Jane » australienne en quête de liberté. 

favorite COMPAGNIE K

March William

En période de rentrée littéraire, tout le monde se précipite vers les tables des librairies pour y découvrir les nouveautés mais certains éditeurs font le choix de remettre l’ancien au goût du jour. Ce fut le cas des éditions Gallmeister en septembre 2013 avec la publication d’un texte inédit en France: Compagnie Kde William March, publié en 1933 aux Etats-Unis.
Ce roman aux fortes connotations autobiographiques, relate le quotidien d’une compagnie américaine en France lors de la première guerre mondiale. March, ancien soldat bardé de médailles lors de ce conflit, y déroule le quotidien des soldats avant, pendant et après la guerre. Mais ici n’attendez nul exploit, nul patriotisme, l’incipit annonce la couleur: la guerre, soit-elle menée avec les plus louables intentions n’est qu’absurdité.
Chaque chapitre ne dure que deux ou trois pages où chaque membre de la compagnie présente une tranche de vie le concernant, démontrant la veulerie ou le courage des Hommes. La structure même du livre tend à prouver qu’il n’y a pas de continuité ou de logique dans la vie d’un soldat. D’autant plus lorsqu’il risque sa vie sur un autre continent que le sien pour des gens dont il ne comprend ni la langue ni les mœurs, que la logique militaire lui échappe et que les hommes, gradés ou non, semblent tous perdre la raison au sein du chaos.
C’est un grand roman qui n’est pas seulement destiné aux lecteurs de récits de guerre ou d’essais sur la première guerre mondiale, c’est un livre sur les hommes et non sur l’humanité, un livre sur l’absurdité de la violence et la grandeur du coeur. Une fois de plus, merci aux éditions Gallmeister de nous avoir permis de découvrir cette pépite, même avec 80 ans de retard! JS

favorite PIETRA VIVA

Récondo Léonor de

favorite MA REINE

ANDREA, JEAN-BAPTISTE

favorite DE PIERRE ET D'OS

COURNUT, BERENGERE

favorite EDEN

SABOLO, MONICA

favorite ET SI LES FORMES...

VAN GENECHTEN, GUIDO

favorite OHIO

MARKLEY, STEPHEN

favorite WALKER

ROBERTSON, ROBIN

favorite L'HOMME-DE

RHINEHART, LUKE

favorite GLOU GUIDE T.3

GROSJEAN, OLIVIER

favorite LA PISCINE MAGIQUE

Delacroix Clothilde