DES BONS D'ACHAT

Les bons d'achat d'une valeur de  10€  -  30€  -  50€  -  100€

sont valables 1 an à compter de la date d'émission.

 

Si ce bon d'achat n'est pas destiné à créditer votre compte,

merci d'indiquer :

NOM, PRENOM et CODE POSTAL

de la personne destinataire dans la zone de commentaire lors de la

validation de votre choix sur le site.

 

Ces bons peuvent vous servir à faire plaisir à un proche, ou à venir

au magasin pour des achats "les mains dans les poches", sans avoir à

utiliser vos moyens de paiements. Pensez simplement à recréditer

votre compte.

 

taper "bon d'achat" dans la barre de recherche

ou rendez-vous en bas de la page d'accueil !

 

 

SUR FRANCE BLEU CHAMPAGNE-ARDENNE

 

Jørn Riel (Danemark)
Jørn Riel est né au Danemark en 1931. Parti avec l’expédition de Lauge Koch en 1950, il a vécu 16 ans au Groenland. Du fatras des glaces et des aurores boréales, il rapportera une bonne vingtaine d’ouvrages, soit un peu moins de la moitié de son œuvre à ce jour.

Le versant arctique des écrits de Jørn Riel (dédié pour une part à Paul-Emile Victor qu’il a côtoyé sur l’île d’Ella, pour l’autre à Nugarssunguaq, la petite-fille groenlandaise de Jørn Riel) est constitué d’abord par la série des racontars arctiques, suite de fictions brèves ayant toujours pour héros – ou anti-héros magnifiques – les derniers trappeurs du nord-est du Groenland, paumés hâbleurs, écrivain de pacotille, tireur myope, philosophe de comptoir devant un imbuvable tord-boyaux, bourrus bienveillants, tous amoureux de cet être cruellement absent de la banquise, la femme. Au-delà du rire, parce que les livres sont de nature à dérider les plus mélancoliques, c’est bien toute une nouvelle vision du monde que nous offre Jørn Riel.

Il vit aujourd’hui en Malaisie. « Histoire de décongeler », se plaît-il à dire. Mais derrière la boutade se cache quelque chose de plus fondamental. « J’aime la nature, quand il y en a assez, les étendues de glace de l’Arctique et la jungle tropicale. » Et de sa terrasse, sur les hauteurs de Kuala Lumpur, il peut contempler la forêt tropicale qui s'étire jusqu'à la Thaïlande, seulement importuné par d'insolants singes qui n'hésitent pas à lui chiper les tartines du petit déjeuner.
 
Grand Prix de l'Académie Danoise (2010)

 

 
 =>